Au Centre

Retour à la salle de presse

Prix australien pour élèves français

Portrait en studio du sergent Charles Albert Stokes (à gauche AWM P03853.001) et un portrait informel du lieutenant Clifford William King Sadlier VC (à droite AWM D00022).

Actualités

Posté le avril 21 2018

Les activités du jour de commémoration de l’Anzac cette année à Villers-Bretonneux comprendront à nouveau la remise de la bourse commémorative Sadlier-Stokes, qui symbolise les liens historiques entre l’Australie et le nord de la France.

Le prix est décerné à une école primaire et à deux écoles secondaires de la Somme et du Nord Pas-de-Calais pour encourager les élèves français à en apprendre plus sur l’Australie.

Les enfants de ces régions grandissent entourés de tombes de soldats et de monuments commémoratifs de guerre, et les projets de recherche scolaires sur le service militaire des Australiens les aident à mieux connaître les évènements d’il y a 100 ans ainsi que des personnes qui ont tant donné.

Le prix Sadlier-Stokes commémore les actions héroïques de deux Australiens, le sergent Charles (« Charl ») Stokes et le lieutenant Clifford Sadlier VC, lors de la deuxième bataille pour libérer la ville de Villers-Bretonneux.

Les deux natifs d’Australie-Occidentale ont bombardé et capturé plusieurs nids de mitrailleuses ennemis lors de la deuxième bataille de Villers-Bretonneux.

Sadlier a été un élément clé dans la contre-attaque. Bien que blessé, il a mené des troupes contre des postes de mitrailleuses ennemis. À un moment donné, il a lui-même attaqué une mitrailleuse alors qu’il n’était armé que d’un revolver, et a neutralisé le poste. Blessé une seconde fois, il a finalement été retiré du combat.

Le Lieutenant Sadlier s’est vu décerner la Croix de Victoria « pour son courage et sa détermination magnifiques, inspirant tout le monde par son grand esprit combatif ».

De même, alors que tous ses camarades étaient blessés, le sergent Stokes a attaqué et capturé à lui seul une mitrailleuse ennemie, ce qui a permis à sa compagnie de poursuivre sa progression. De retour dans son peloton, il a retrouvé son commandant blessé et a immédiatement pris le commandement et mené les hommes en avant.

Le sergent Stokes s’est vu décerner la Médaille de conduite distinguée « pour son courage et son sang-froid sous des tirs nourris ».

Après la guerre, il est reparti en Australie travailler dans sa ferme, surnommée « Villers », et a fondé une famille.

Le lieutenant Sadlier, auparavant employé comme vendeur et représentant de commerce, a été renvoyé en Australie. Il s’est marié, a travaillé pour le Département de rapatriement et a officié comme secrétaire d’état de la Ligue de services rendus en Australie-Occidentale.

Références

Lectures pour approfondir :

  • Merrilyn Lincoln. “Sadlier, Clifford William King (1892-1964). Australian Dictionary of Biography. Vol. 11. Melbourne: Melbourne University Press, 1988.
  • Peter Burness. 1918 – Villers-Bretonneux to Le Hamel: Australians on the Western Front. Canberra: Department of Veterans’ Affairs. 2008.

Site by Swell Design Group