Chemin de mémoire australien le long du Front Occidental

Le Circuit du souvenir australien (Australian Remembrance Trail / ART) honore les hommes et les femmes venus d’Australie qui ont combattu l’ennemi sur le front Ouest au cours de la Première Guerre mondiale.

Grâce aux efforts continus des communautés belges et françaises, pour commémorer et se souvenir des soldats australiens, le Circuit du souvenir australien relie les sites des plus importantes batailles australiennes. Le Circuit du souvenir australien comporte des musées, des mémoriaux, des cimetières et d’autres points d’intérêt liés.

Pour en savoir plus sur le Circuit du souvenir australien et découvrir nos suggestions d’itinéraires de visite, rendez-vous sur le :

Portail ANZAC – Circuit du souvenir australien

Ieper (Ypres), Belgique

Ieper (Ypres), Belgique

Visitez le Musée des champs de bataille de Flandre présentant Ieper (Ypres) en temps de guerre, et les grandes batailles qui se sont déroulées à proximité entre 1914 et 1918. À quelques pas se trouve le Mémorial de la porte de Menin, site de la cérémonie quotidienne du Last Post (sonnerie aux morts).

Cimetière de Toronto Avenue, en Belgique

Ploegsteert, Belgique

Le Plugstreet 14-18 Experience raconte l’histoire de la bataille de Messines, en 1917.

Les soldats de la 3e division australienne ont joué un rôle déterminant dans cette importante victoire. À proximité se trouve le Cimetière de Toronto Avenue, le seul cimetière exclusivement australien de Belgique.

Cimetière de Tyne Cot, Belgique

Zonnebeke/Passchendaele, Belgique

Visitez le Memorial Museum Passchendaele 1917, qui relate la campagne de Flandre en 1917, dont le but était de chasser les allemands de l’ouest de la Belgique. Une partie du musée est consacrée à la participation australienne, si coûteuse en vies, dans ce qui serait plus tard simplement appelé « Passchendaele ».

À proximité se trouve le Cimetière de Tyne Cot, le plus grand Cimetière militaire du Commonwealth au monde. Plus d’Australiens sont inhumés ici que dans tout autre cimetière militaire en Europe.

Également à proximité, dans Polygon Wood, se trouvent le Mémorial de la 5e division australienne, et le Buttes New British Cemetery.

Cimetière militaire « VC Corner Australian Cemetery and Memorial »

Fromelles, France

L’histoire de la funeste première bataille de l’Australie sur le front Ouest est narrée au Musée de la bataille de Fromelles. En seulement 24 heures, les 19 et 20 juillet 1916, plus de 5 500 hommes de la 5e division australienne furent blessés, et 1 900 perdirent la vie à Fromelles.

Près du musée se trouve le Cimetière militaire de Pheasant Wood, le premier cimetière créé par la Commonwealth War Graves Commission en 50 ans. 250 soldats, dont 219 Australiens, furent inhumés à cet endroit après que leurs dépouilles eurent été exhumées d’une fosse commune toute proche en 2009.

Le V.C. Corner Australian Cemetery and Memorial voisin liste les noms des 1 179 Australiens « portés disparus » au cours de la bataille de Fromelles. Ici sont inhumés les restes de 410 de ces hommes.

Non loin de là, le Parc mémorial australien abrite la sculpture en bronze ‘Cobbers’, représentant la bravoure et la compassion du Sergent Simon Fraser.

Le creuseur de tranchées de Bullecourt

Bullecourt, France

Le Musée Jean et Denise Letaille – Bullecourt 1917 abrite de nombreux objets rattachés aux deux grandes actions militaires australiennes de la région, en avril et mai 1917.  Plus de 10 000 Australiens furent tués ou blessés au cours de ces batailles, et plus de 1 100 furent faits prisonniers, le plus grand nombre d’Australiens capturés au cours d’un seul engagement de la Première Guerre mondiale.

Toute proche, la statue du « creuseur de tranchées » du Parc mémorial australien étend son regard sur les champs de Bullecourt, en hommage aux Australiens qui ont combattu ici.  Un service commémoratif a lieu dans ce mémorial, à chaque journée de l’ANZAC.

Cimetière franco-britannique, mémorial de Thiepval

Thiepval, France

Découvrez l’un des cimetières les plus atypiques du front Ouest, le Cimetière franco-britannique.  Dans deux parcelles se faisant face reposent 300 soldats français et 200 soldats britanniques, symbolisant l’alliance franco-britannique de la Première Guerre mondiale.  Dix soldats australiens, dont seulement quatre sont identifiés, sont inhumés dans le carré des tombes de l’empire britannique.

Le Mémorial de Thiepval, dominant le cimetière franco-britannique, rappelle les noms de plus de 72 000 soldats britanniques « portés disparus » dans la région de la Somme.

Le site du souvenir du Moulin à vent à Pozières

Pozières, France

Le Mémorial de la 1ere division australienne commémore toutes les grandes batailles de la division sur le front Ouest entre 1916 et 1918.  Il se trouve là où, entre le 23 et le 26 juillet 1916, la division livra son premier combat important en France, qui fit 5 200 victimes.

Juste à coté de Pozières, Le site du Moulin à vent est le marqueur du site où, plus qu’en aucun autre endroit du monde, le sacrifice australien fut le plus important.  Près de ce site, entre le 23 juillet et le 5 septembre 1916, 23 000 Australiens furent blessés, et 6 700 perdirent la vie.

Portrait de groupe de huit membres non identifiés de la 2e division tenant un panneau sur lequel on peut lire « On veut notre maman » [sic]. Plusieurs des soldats portent un bracelet d'identité en forme d'Australie. Crédit : AWM - Collection Thuillier de plaques de négatifs en verre.

Vignacourt, France

Découvrez Vignacourt, où les soldats des Forces impériales australiennes prirent la pose à la ferme Thuillier, au cours des périodes de repos derrière les lignes.  À proximité, 424 Australiens sont inhumés dans le Cimetière britannique de Vignacourt.

Mémorial national australien, près de Villers-Bretonneux

Villers-Bretonneux, France

Rendez-vous au Musée franco-australien de la Victoria School.  Ici, les collections de l’association franco-australienne témoignent des liens profonds unissant la ville et l’Australie, nés pendant la bataille de Villers-Bretonneux les 24 et 25 avril 1918, quand les Australiens chassèrent les Allemands de la ville.

En novembre 1993, les restes du Soldat inconnu australien furent emmenés du Cimetière Adelaide de Villers-Bretonneux, puis de nouveau inhumés au Mémorial de guerre australien de Canberra.

À l’extérieur de Villers-Bretonneux, sur le Mémorial national australien, sont inscrits les honneurs militaires reçus par les Forces impériales australiennes pour leurs faits d’arme sur le front Ouest entre 1916 et 1918.  Sous ces inscriptions sont gravés les noms des plus de 10 700 Australiens morts en France, sans sépulture connue.

« Australian Corp Memorial » de Le Hamel

Le Hamel, France

Visitez le Mémorial du corps australien, où l’une des plus rapides victoires des Forces impériales australiennes eu lieu le 4 juillet 1918, et devint un modèle pour les opérations militaires qui suivirent.  Vers le Nord, au-delà de la Somme et près de Sailly-le-Sec se trouve le Mémorial de la 3e division australienne.

Dernancourt

Dernancourt, France

En 1918, à Dernancourt, les troupes australiennes jouèrent un rôle majeur dans le coup d’arrêt porté à une
avance allemande importante.

Mémorial de la seconde division australienne du Mont Saint Quentin

Péronne, France

Visitez le Mémorial de la 2e division australienne au Mont Saint-Quentin, site de la plus grande victoire de la division. La prise du Mont Saint-Quentin désorganisa les défenses allemandes sur la Somme. Visitez la galerie australienne de l’Historial de la Grande Guerre à Péronne, et suivez le circuit interprétatif autour du village et du Mont Saint-Quentin.

Mémorial de la 4e division australienne

Bellenglise, France

Le Mémorial de la 4e division australienne, sur les hauteurs dominant Bellenglise, marque le point le plus avancé atteint par l’infanterie de la division dans leur dernière bataille de la guerre. Moins de deux mois plus tard, la guerre était terminée.

Site by Swell Design Group