Actualités

Posté le 7 juillet 2018

Arras est l’un des joyaux du nord de la France, une ville culturelle de 120 000 habitants, avec 2 000 ans d’histoire, une tradition architecturale riche, de la peinture, de la gastronomie et des commerces.

On y a également l’impression de visiter deux villes : l’une en surface, l’autre en dessous. La mairie se dresse au-dessus d’une série de grottes datant du 10e siècle, connues sous le nom de « Les Boves ». Les restaurants qui entourent les deux grandes places ont d’anciens celliers, vous pourrez y déguster des spécialités régionales, comme le Cœur d’Arras (un fromage odorant à pâte molle) ou un rat en chocolat.

Pendant la Première Guerre mondiale, les tunneliers néo-zélandais ont relié les anciennes mines de craie à l’est de la ville afin que des milliers de soldats puissent y demeurer, à 20 m sous terre. La carrière Wellington est une destination incontournable.

Les deux places principales, la Grand-Place d’Arras et la Place des Héros, sont uniques sur le plan architectural. Au 16e siècle, le roi Philippe II y interdit la construction, sauf en pierre et en brique. C’était en partie pour assurer la résistance au feu, mais le résultat était une façade uniforme de 155 maisons bâties dans le style baroque flamand.

Au Moyen Âge, les maisons aux façades étroites étaient occupées par des commerçants, l’époque où la ville était célèbre pour ses tapisseries, ses laines et ses dentelles. Les maisons ont été démolies et reconstruites après la Première Guerre mondiale. La nuit, elles sont éclairées de manière spectaculaire, lorsque les bars et les restaurants sont bondés de bons vivants.

La ville possède un joli musée des beaux-arts et le nouveau Louvre-Lens est à 20 minutes au nord. La rivière Scarpe offre 10 km de sentiers pédestres dans le centre d’Arras et l’office du tourisme met des cartes à la disposition des visiteurs pour des randonnées plus exigeantes à l’extérieur de la ville. La ville dispose d’un terrain de golf, d’un centre de sports nautiques, de magnifiques jardins et d’un fabuleux marché du samedi qui se tient depuis 1 000 ans.

Si vous voulez visiter tous les sites du circuit du souvenir australien, mais ne voulez pas changer d’hôtel, Arras est le lieu de séjour idéal. Il y a une multitude d’hébergements, un choix gastronomique varié et un grand nombre de guides spécialisés dans les champs de bataille australiens.

Paris est à 50 minutes en TGV, ou deux heures de route. L’Eurostar traverse Lille, à 50 minutes au nord, reliant à Bruxelles et à Londres. Les ports de Calais et de Boulogne sont à une heure au nord-ouest.

À PROXIMITÉ

CRÊTE DE VIMY

Le 9 avril 1917, les quatre divisions canadiennes du Front occidental combattirent ensemble pour la première fois dans une bataille qui est devenue pour les Canadiens ce que Gallipoli est aux Australiens. La différence est que la Crête de Vimy fut une victoire, mais à un prix terriblement élevé. Le Canada a déploré 3 600 hommes et 7 000 blessés sur cette crête de 7 km. Le Mémorial national du Canada est bâti sur le point culminant et commémore à la fois la bataille et les 11 285 soldats canadiens qui ont été tués en France et qui n’ont pas de sépulture connue. Le Mémorial de Vimy se trouve sur la Route départementale 55, à 10 km au nord d’Arras.

ANNEAU DE LA MÉMOIRE

Ce nouveau mémorial, inauguré en 2014, rassemble les noms des 579 606 soldats, de 40 nationalités différentes, qui sont morts pendant de la Première Guerre mondiale dans cette région du nord de la France. Les noms sont inscrits par ordre alphabétique, sans mentionner le grade ou le pays, sur 500 feuilles d’acier inoxydable bronzé de 3 m de haut, montées dans un anneau de béton de 345 m. Le site se trouve à côté de Notre-Dame-de-Lorette, le plus grand cimetière militaire français du monde, où reposent plus de 42 000 soldats français. Juste au nord d’Ablain-Saint-Nazaire.

LOUVRE-LENS

Le Musée du Louvre a ouvert une nouvelle galerie spectaculaire dans un bâtiment contemporain sur le site d’une ancienne mine. Cette nouvelle galerie, située à 20 minutes au nord d’Arras, présente 205 œuvres dans l’ordre chronologique, depuis la naissance de l’écriture il y a plus de 3 000 ans jusqu’au milieu du 19e siècle. 99 rue Paul-Bert, 62300 Lens. Le musée est ouvert tous les jours sauf le mardi et est fermé le 25 décembre, le 1er janvier et le 1er mai.

À NE PAS MANQUER

LE MARCHÉ DU SAMEDI :

L’un des plus anciens de France, un riche bazar de nourriture, de vin, de bière, de fromage, de vêtements, de produits locaux et d’artisanat.

 

LES BOVES :

Un réseau de tunnels sous la mairie, utilisés pour la protection et le stockage depuis 1 000 ans. Faites une visite guidée, puis montez le beffroi.

LA CARRIÈRE WELLINGTON :

Les mines de craie d’Arras remontent à des siècles. À la fin de 1916, alors que le Front occidental était dans l’impasse, les tunneliers néo-zélandais connectèrent plusieurs chambres, créant ainsi un réseau pouvant accueillir jusqu’à 24 000 soldats pendant plusieurs jours d’affilée. Voici votre occasion de porter un casque blanc : ils sont obligatoires lors de la tournée. La tournée dure une heure, alors pensez à apporter un pull. La rue Delétoille, à quelques pas du centre-ville. Ouvert tous les jours, mais fermé le jour de Noël et du 1er au 27 janvier.

 

Site by Swell Design Group